Communiqué du Maire


Chères mottoises,  Chers mottois,

Le service de la Police Municipale La Motte s’est depuis quelques années  transformé en une véritable cellule de sécurité placée sous une responsabilité opérationnelle, structurée et organisée.

Par son  statut de primo-intervenant, ce service s’expose davantage aux risques et demande des moyens adaptés à notre époque. Aujourd’hui, il serait inopportun de relancer une réflexion sur le sujet et de s’interroger sur la nécessité de garantir la meilleure sécurité pour les policiers municipaux.

Une police municipale moderne ne doit pas se cantonner à une proximité statique mais au contraire assurer  une présence dynamique, opérationnelle et efficace sur le terrain et dans tous les quartiers.

Rester pendant des heures au centre-ville afin de surveiller le stationnement devant les commerces ne ferait qu’alimenter une polémique et le sentiment d’une sécurité pour les uns et d’indifférence pour les autres. Ceci n’est pas ma politique pour la sécurité des administrés mottois.

Satisfaire les caprices, les désirs personnels ou céder à la pression ne font pas partie de ma conception de la gouvernance d’une commune. Ainsi, la Municipalité assume totalement la  restructuration locale de sécurité, d’ailleurs reconnue par les instances judiciaires et administratives de l’Etat et correspondant clairement à l’attente de la population.

Le travail exécuté par la Police Municipale est identique à celui des villes au nombre d’habitants beaucoup plus important avec, cependant, souvent moins de moyens et des missions supplémentaires.

C’est pourquoi, en 2015, nous avons décidé avec Philippe ROUX, 1er adjoint délégué à la sécurité, de nous adapter et avons fait en sorte de garantir la qualité de vie de nos concitoyens. Pour preuve, en 2020, La Motte a été placée en première position dans le cadre de la tranquillité publique ainsi que par une baisse significative des atteintes aux biens (source Gendarmerie).

En mai 2019, le recrutement d’un quatrième effectif a été rendu possible suite au départ à la retraite de deux agents attachés au service. Précisons ici que la légende de 1 policier pour 1000 habitants est une théorie syndicaliste dépassée depuis bien longtemps. La volonté de la  politique locale  est de se rapprocher des citoyens et d’assurer une présence accrue et visible sur le terrain et ceci passe nécessairement par des moyens humains.

La mise en place des Unités de Surveillance et D’Intervention de la Police Municipale (ne pas confondre avec le GIGN), est une valeur ajoutée à la Police de proximité. Les effectifs sont présents le matin, de permanence le midi, l’après-midi et en soirée et couvrent l’ensemble du territoire communal.

La Police Municipale de La Motte a, grâce à deux binômes, la particularité d’être opérationnelle en horaires décalés. Je recueille très souvent la satisfaction des habitants quant aux services rendus. Une confiance quasi générale à la Police Municipale est aujourd’hui acquise.

La Police Municipale de La Motte dispose d’un personnel motivé qui fait preuve de professionnalisme. Les Policiers Municipaux sont volontaires et disponibles au service de la sécurité de nos administrés.

Prochainement, sous couvert du chef de service, la Police Municipale diffusera le bilan des interventions 2020.

La vérité ne se dégage pas de la polémique mais des résultats obtenus.

Le Maire de La Motte, Valérie MARCY
Le premier adjoint, Philippe ROUX
Le chef de service, Alain LUX